Faits divers

Condamnation confirmée pour une employée communale en charge de la gestion des concessions funéraires.

Publié par la rédaction du site · Publié le 29 déc. 2011

Faits divers

Le verdict est tombé en octobre 2010. L’employée de la ville de Thiers (61) a été condamnée par le tribunal correctionnel de Clermont-Ferrand à une peine d’un an de prison, dont trois mois ferme, assortie d’une amende de 57 695 € à la mairie de Thiers. 1 000 € de frais de justice devront être également versés par l’employée.

Une indemnisation à hauteur de 200 € maximum par victime sera par la même exigée à la personne condamnée au titre de dommages et intérêts.

Les faits reprochés contre l’ex-employée communale sont les suivants : entre 2000 et 2009, celle-ci a détourné l’argent destiné aux achats et aux renouvellements de concessions funéraires dans le cimetière communal. En tout, 135 chèques ont été encaissés à son nom, soit un montant total avoisinant les 61 000 € selon l’enquête menée par la gendarmerie.

La supercherie consistait à faire croire aux administrés, qui venaient s’acquitter du montant relatif à l’achat ou au renouvellement de concessions funéraires, que le titre définitif leur serait délivré après visa du Trésor Public. L’employée délivrait donc uniquement des titres provisoires, payés par chèque et sans ordre.

C’est donc en réclamant son titre définitif qu’une victime a découvert le pot-aux-roses et démasqué l’escroquerie de l’employée de la mairie de Thiers, condamnée pour « abus de confiance ».

Source : AFP.