De l'entretien du cimetière

Domaine public ou domaine privé ?

Publié par la rédaction du site · Publié le 23 sept. 2020

De l'entretien du cimetière

En assistant à des inhumations, nous remarquons souvent un certain manque d'entretien dans les sites funéraires. Il s'agit pourtant, pour la plupart du temps, d'une confusion entre domaine public et domaine privé. En effet, ce manque d'entretien provient en général de certains emplacements, les lieux communs étant parfaitement entretenus. Mauvaises herbes, fleurs fanées, ornements brisés voire sépultures endommagées nuisent à la convivialité du cimetière pour un lieu plus chaleureux de mémoire. L'entretien de ces sépultures incombe aux concessionnaires, ou leurs ayant-droits.

L'interdiction de produits phytosanitaires au sein de l'espace public contribue parfois à cette tendance : les collectivités s'y sont adapté et laissent place progressivement aux zones végétalisées au détiment de zones 'minérales' composées de sable ou de gravier. Les végétaux ont d'ailleurs tendance à apporter davantage de stabilité au sol, et favorise son drainage. Dernier avantage : il y a moins d'entretien général, d'où moins de coûts en matériel et en eau pour la collectivité. Economique et écologique !

Source : ledepeche.fr