Boston : refus de plusieurs cimetières d'inhumer la dépouille de Tamerlan Tsarnaev.

Quatre sites funéraires ont refusé l'inhumation du suspect des attentats de Boston.

Publié par la rédaction du site · Publié le 23 mai 2013

Boston : refus de plusieurs cimetières d'inhumer la dépouille de Tamerlan Tsarnaev.

Propriétaire de pompes funèbres à Worcester, dans le Massachusetts, Peter Stefan est bien ennuyé: il n'arrive pas à trouver un endroit où faire enterrer Tamerlan Tsarnaev. Le suspect des attentats de Boston, qui ont tué trois personnes et blessé des centaines d'autres, est mort lors d'une poursuite avec la police le 19 avril dernier.

Peter Stefan a aussi l'habitude de s'occuper des corps de membres douteux de la société, raconte-t-il au New York Times: «J'ai eu des meurtriers ici, des gens qui ont tué leurs enfants, des gens qui ont tué leurs parents.»

D'après lui, personne d'autre ne voulait accueillir le corps de Tamerlan Tsarnaev. Même lui a d'abord hésité, sa première réaction étant «Je n'ai vraiment pas besoin de ça». Après une rencontre de deux heures ce jeudi avec l'oncle des frères Tsarnaev, Ruslan Tsarni, il a finalement accepté.

L'oncle des frères a demandé un enterrement très simple, après un lavage du corps selon les coutumes musulmanes. Mais pour que Tamerlan soit enterré, il faut que Peter Stefan lui trouve un cimetière, et pour l'instant, tous ceux qu'il appelle refusent. Mais il ne compte pas abandonner, et envisage de demander de l'aide à l'Etat ou au FBI, ajoutant: «Je n'enterre pas un terroriste, j'enterre un cadavre.»

Des dizaines de personnes se sont rassemblées devant ses pompes funèbres, explique-t-il à l'Associated Press, pour protester contre sa décision de gérer le corps de Tamerlan Tsarnaev: «Je n'arrête pas de leur rappeler les noms de Lee Harvey Oswald, Timothy McVeigh ou Ted Bundy. Quelqu'un a dû enterrer ces corps aussi.»

Tamerlan Tsarnaev est mort de «blessures par balle au torse et aux extrêmités», d'après son certificat de décès, le 19 avril à 1h35 du matin. Son corps est conservé aux pompes funèbres de Worcester pendant que les autorités effectuent une deuxième autopsie. L'avocat de Dzhokhar Tsarnaev, son frère cadet également accusé dans les attentats, et gardé à l'hôpital depuis son arrestation, a demandé cette deuxième autopsie, explique Peter Stefan (le plus jeune Tsarnaev aurait roulé sur le corps de son frère en échappant aux autorités).

 

Observations Département Cimetières de France :

Ce cas de figure ne pourrait avoir lieu sur le territoire français car, selon l'article R.2213-33 du Code Général des Collectivités Territoriales, l'inhumation doit intervenir 6 jours au plus tard après le décès.

 

Source et crédit photo : slate.fr